Gros plan sur Jaco Van Dormael

jaco van dormael

Jaco Van Dormael – metteur en scène et cinéaste belge

Après des études à Paris puis Bruxelles (à l’INSAS), Jaco Van Dormael débute en réalisant plusieurs documentaires et courts métrages au début des années 80. Parmi eux, E Pericoloso Sporgersi se fait remarquer au Festival de Clermont Ferrand où il remporte le Grand Prix. Il se lance alors dans son premier long-métrage Toto le héros où il impose déjà un style onirique tourné vers l’innocence. Lauréat de la caméra d’Or à Cannes, il remporte également le César du meilleur film étranger.

Six ans plus tard, il présente à Cannes Le Huitième jour, où il évoque la touchante amitié entre deux hommes dont l’un est handicapé mental. Ses deux interprètes principaux, Daniel Auteuil et Pascal Duquenne remportent à l’occasion le Prix d’interprétation à Cannes tandis que le film connaît un beau succès populaire en salles.

Jaco Von Dormael se lance alors dans l’écriture de l’ambitieux Mr. Nobody, un projet pharaonique qui n’arrivera sur les écrans français qu’en 2010. Mêlant des thèmes qui lui sont chers (l’enfance, l’innocence, le destin) et la science-fiction, il y imagine les multiples vies du dernier mortel sur terre, en fonction de ses choix. Porté par un casting international (Jared Leto, Sarah Polley, Diane Kruger, Linh-Dan Pham), le film est projeté en Compétition au Festival de Venise en septembre 2009. Toutefois, malgré son casting et ses moyens, le film ne remporte pas le succès escompté en salles malgré les Trois Magritte (les équivalents des Césars en Belgique) que remporte Jaco Van Dormael en 2011 : meilleur film, meilleur réalisateur et meilleur scénario original.

Les années qui suivent sont l’occasion pour le cinéaste de se consacrer à d’autres activités telles que le théâtre puisqu’il signe les mises en scène d’ Est ce qu’on ne pourrait pas s’aimer un peu ? et de la création collective Kiss and Cry sur laquelle collabore sa femme, Michèle Anne De Mey ainsi que l’écrivain et scénariste Thomas Gunzig. Le cinéaste n’abandonne pas pour autant le cinéma, que ce soit en tant qu’acteur puisqu’il figure au casting du drame Tango Libre en 2012 réalisé par son compatriote Frédéric Fonteyne ou comme collaborateur au scénario des Vacances du Petit Nicolas de Laurent Tirard, deux ans plus tard.

En 2015, Jaco Van Dormael revient au long métrage de fiction avec Le Tout Nouveau Testament. Dans ce film qu’il définit comme un conte, le réalisateur filme BenoÎt Poelvoorde qui incarne ni plus ni moins que Dieu. A ses côtés, on retrouve la crème des comédiens belges tels que Yolande Moreau, François Damiens ou Pili Groyne pour ne citer qu’eux ainsi que l’icône du cinéma français, Catherine Deneuve.

EST CE QU’ON NE POURRAIT PAS S’AIMER UN PEU ?
Théâtre Loyal du Trac
Mise en scène : Jaco Van Dormael

MARDI 19 JANVIER à 19H30
MERCREDI 20 JANVIER à 20H30

——————————————————————————————————————–

En lien avec le spectacle :

LES INSOLITES – Le Théâtre fait son cinéma
Rencontre avec Eric de Staercke, au Cinespace de Beauvais, pour le film de sa sélection
Le Tout Nouveau Testament de Jaco Van Dormael, avec Benoît Poelvoorde, Yolande Moreau, Catherine Deneuve et François Damiens…
LUNDI 18 JANVIER à 20H

Variations sur un même t’aime

Est ce qu'on ne pourrait pas s'aimer un peu ? photo Les Riches Claires

Est ce qu’on ne pourrait pas s’aimer un peu ? – photo Les Riches Claires

« Est-ce qu’on ne pourrait pas s’aimer un peu? », un hilarant ménage à trois.

C’est l’histoire d’un couple, d’un couple qui se décuple, se découple, se démultiplie, se dévore et se déteste, se désire et se délie… Un duo de clowns ébouriffés par la passion et que l’amour rend muet, deux enfants qui confondent coup de foudre et coup de boule. Deux partenaires qui témoignent de leur amour au quotidien ; enfin, l’un raconte et l’autre est laissé pour compte. Parfois, ce sont les consciences respectives qui s’accordent à la place des corps, parfois l’amour vient trop vite, apparaît et disparaît au ralenti, endosse toute la rigueur hachée d’une vieille rengaine allemande, et dans un jeu de portes qui claquent le « ciel, mon mari! » se déguise en « oh mon dieu, ma femme! » dans une scène digne d’un des meilleurs Labiche…

Quinze ans de mariage pour Sandrine Hooge et Eric de Staercke dans cette pièce qui les a unis pour la vie…  de théâtre ou presque : elle est constituée de scènes…  de ménage et d’amour enchaînées, voire déchaînées…  qui s’enchaînent. Sketchs qu’ils ont coécrits et que Jaco Van Dormael himself a mis en scène. Aidés par un pianiste (Serge Bodart) qui joue parfois du piano renversé, et téléphone à sa moitié pour lui raconter les quarts du spectacle, ils s’en donnent à cœur joie dans un spectacle aussi physique et clownesque que théâtral, mélangeant ainsi allègrement les genres plutôt que leur salive.

Éric De Staercke joue de son physique plantureux qu’il gonfle et dégonfle à volonté passant du bambin cruel au play-boy ridicule avec la même plasticité ou plutôt plasticinité, la tignasse toujours en pétard : le prof de « Back to the future » foudroyé par un coup de foudre intemporel. Que dire alors de Sandrine Hooge et sa coiffure de fiancée de Frankenstein, de Laurie Anderson sous amphétamines : ses mimiques, sa gestuelle sont un spectacle à elles seules. Mais c’est dans leur union que ce spectacle, qui contrairement à ses protagonistes n’a pas pris une seule ride, trouve sa vraie… farce.

Source: L’Echo

EST CE QU’ON NE POURRAIT PAS S’AIMER UN PEU ?
Théâtre Loyal du Trac

MARDI 19 JANVIER à 19H30
MERCREDI 20 JANVIER à 20H30

LES INSOLITES – Le Théâtre fait son cinéma
Rencontre avec Eric de Staercke, au Cinespace de Beauvais, pour le film de sa sélection
Le Tout Nouveau Testament de Jaco Van Dormael, avec Benoît Poelvoorde, Yolande Moreau, Catherine Deneuve et François Damiens…
LUNDI 18 JANVIER à 20H

433220

Le Tout Nouveau Testament – un film de Jaco Van Dormael

Le Nouveau Théâtre du Beauvaisis

Voici des nouvelles du projet de reconstruction du Théâtre en centre ville.
Découvrez cet article posté sur le site de la ville de Beauvais :

http://www.beauvais.fr/actualites/857-le-nouveau-theatre-du-beauvaisis.html

1512-theatre

projet de reconstruction du Nouveau Théâtre du Beauvaisis

C’est le projet à la fois réaliste, esthétique et fonctionnel, de l’équipe François Chochon & Laurent Pierre qui a été retenu.